Motion pour un Réseau express liégeois

relVEGA a mis à l’ordre du jour du prochain Conseil communal une motion d’actualité relative à la nécessité de réaliser un Réseau express ferroviaire autour de Liège, dans le cours de la prochaine législature fédérale. En voici le texte.

L’agglomération de Liège a besoin d’un réseau express ferroviaire

Motion soumise au Conseil communal du 28 avril 2014 par François Schreuer, conseiller communal

Le Conseil communal de Liège,

Considérant l’existence dans la grande agglomération liégeoise d’un remarquable réseau ferroviaire desservant une part significative de la population du bassin de vie liégeois et dont certaines lignes sont manifestement sous-utilisées ;

Considérant l’augmentation importante observée depuis dix ans dans la fréquentation des transports en commun à Liège mais aussi le poids de la pression automobile sur la ville et ses habitants ; considérant aussi le fait que l’arrivée du tram devrait encore accroître la demande de transports en commun tout en réduisent sensiblement l’accès automobile au centre-ville ;

Considérant les engagements pris par la Belgique en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et le fait que le secteur du transport est celui qui pose le plus de problèmes dans la réalisation de ces engagements ;

Considérant l’efficacité des réseaux ferroviaires suburbains là où ils existent, dans les pays limitrophes, notamment pour permettre, à l’heure de pointe, des déplacements plus rapides qu’avec n’importe quel autre mode de transport à l’échelle d’une agglomération ;

Considérant la pertinence du projet pilote en cours de développement, sous l’impulsion de la Ville de Seraing, sur la L 125A, et la nécessité de l’intégrer dans un schéma d’ensemble à une échelle plus large ;

Considérant l’importance stratégique pour la Ville de Liège de développer les liaisons avec, notamment, sa périphérie, l’agglomération de Verviers et les autres villes moyennes qui l’entourent, ainsi qu’avec Maastricht ;

Considérant les conclusions de l’étude « REC-REL » commandée par la Région wallonne et publiée en janvier dernier, qui confirment la faisabilité et la pertinence d’un Réseau express ferroviaire à Liège ;

Considérant que, dès lors que l’infrastructure ferroviaire est déjà présente, le coût d’investissement nécessaire à la réalisation d’un REL à l’échelle de la Province de Liège et jusqu’à Maastricht, Tongres et éventuellement Aachen, reste relativement congru par comparaison avec d’autres systèmes de transport de même capacité (et concerne principalement le matériel roulant, l’aménagement des points d’arrêt et la signalétique) ;

Considérant que le Plan pluriannuel d’investissement (PPI) 2013-2025 du groupe SNCB ne réserve à ce jour au développement de la desserte urbaine liégeoise qu’un montant de 25 millions d’euros (soit moins d’un millième de l’enveloppe globale), très insuffisant à mettre en œuvre plusieurs lignes de REL ;

Demande au nouveau gouvernement fédéral qui sera formé à la suite des prochaines élections législatives d’intégrer une enveloppe budgétaire supplémentaire d’au moins 250 millions dans le PPI, à l’occasion de sa réévaluation en 2016, pour permettre la mise en œuvre d’un Réseau express ferroviaire liégeois d’ici à l’année 2020.

Cette motion a été votée, après de légers amendements, par le Conseil communal du 2 juin 2014 (texte de la motion votée (pdf)).

Publié par

François Schreuer

Conseiller communal (VEGA) de la Ville de Liège.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *