Tram de Liège : à quel prix ?

Le choix, ce jour, par la SRWT (on le suppose, avec l’aval du gouvernement wallon), d’engager des négociations pour la réalisation du tram de Liège avec le consortium mené par Alstom («Mobiliège») n’est en rien une surprise. Depuis la lecture du cahier des charges du tram, on savait que le groupe français partait favori, notamment en raison des technologies dont il dispose.

Ce choix posé par le gouvernement amène cependant une question de taille : combien coûtera in fine le tram de Liège ?

Jusqu’à présent, aucune communication officielle n’a été faite concernant le montant des offres déposées et les informations qui filtrent à leur sujet laissent entendre que l’offre d’Alstom excède nettement le budget prévu.

Qu’en est-il exactement ? Le consortium «Mobiliège» aurait-t-il revu son offre à la baisse ? Si ce n’est pas le cas, le choix d’Alstom indique-t-il que le gouvernement wallon est prêt à augmenter sa mise dans le projet ? Ou va-t-il autoriser une augmentation tarifaire dans le cadre du PPP pour financer le surcoût ? À moins que ce ne soit le projet lui-même qui soit revu à la baisse, par l’amputation de certaines de ses parties ?

Il est temps que le gouvernement communique sur les aspects budgétaires du projet.

S’il pouvait en profiter pour clarifier ses intentions concernant l’avenir du transport public dans l’agglomération liégeoise au-delà de la réalisation du tram — et notamment en ce qui concerne la Transurbaine, le REL ou la réorganisation du réseau de bus  —, nul doute que tous les acteurs du dossier s’en réjouiraient.

Publié par

François Schreuer

Conseiller communal (VEGA) de la Ville de Liège.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *