Appel universitaire en faveur de Théroigne

theroigneÀ l’initiative de Pascal Durand, que je remercie, une lettre a été envoyée ce matin au Collège communal par 26 membres de la communauté universitaire liégeoise pour appuyer la proposition que j’ai faite la semaine dernière de donner le nom de Théroigne de Méricourt à la nouvelle passerelle des Guillemins.

J’en reprends le texte ci-dessous.

Appel au Collège des Bourgmestre et échevins de la Ville de Liège

Monsieur le Bourgmestre,
Mesdames et Messieurs les échevins,

Nous soussignés, membres de l’Université de Liège, de sensibilités politiques diverses, mais tous attachés à la mémoire de notre ville ainsi qu’aux valeurs d’égalité, de liberté et de fraternité, souhaitons apporter notre soutien à la proposition qui vous a été adressée de donner à la nouvelle passerelle en construction entre le quartier des Guillemins et celui de la Boverie, à Liège, le nom d’Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt.

Fille de notre région — elle est née dans le village de Marcourt, près de Hotton —, Théroigne a été une figure marquante de la Révolution française. Elle a participé à la prise de la Bastille, elle était en tête du cortège qui alla réclamer à Versailles le retour du roi à Paris. Pendant la Révolution, on la surnommait « la Belle Liégeoise ».

Son rôle dans la chute de l’absolutisme de droit divin et dans le succès des idées de liberté, d’égalité et de fraternité — auxquelles les Liégeois ont adhéré quelques années après les Français — a été important. Elle a défendu une position républicaine, contre les royalistes mais également contre la plus grande partie de la bourgeoisie, à qui elle s’est notamment opposée parce que cette dernière souhaitait que les femmes restent au foyer.

On lui doit cette déclaration le 25 mars 1792 à la Société fraternelle des Minimes : « Citoyennes, armons-nous ; nous en avons le droit par la nature et même par la loi ; montrons aux hommes que nous ne leur sommes inférieures, ni en vertus, ni en courage ; montrons à l’Europe que les Françaises connaissent leurs droits et sont à la hauteur des lumières du dix-huitième siècle ; en méprisant les préjugés, qui par cela seul qu’ils sont préjugés, sont absurdes. »

Sa vie et son destin ont inspiré un opéra d’Auguste de Boeck en 1901 et de nombreuses œuvres littéraires, de Charles Baudelaire à Émile Verhaeren — et jusqu’au surréaliste Robert Desnos qui en fera, avec l’autre Liégeoise Yvonne George, l’une des grandes figures féminines de son roman de 1927, La Liberté ou l’Amour !

Son parcours politique fait sans doute de « la Belle Liégeoise » l’une des premières féministes de l’histoire.

Alors que l’année 2017 marquera le bicentenaire de sa disparition, il nous semble qu’il est temps que la Ville de Liège se souvienne de Théroigne.

Nous vous remercions, Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les échevins, pour l’attention que vous aurez portée à la présente.

  • Véronique Beauvois, Applied & Computational Electromagnetics (ACE)
  • Jean-Pierre Bertrand, professeur ordinaire, Langues et Littératures romanes, Fac. Philosophie et Lettres
  • Arthur Bodson, recteur honoraire de l’ULg
  • Laurence Bouquiaux, professeur, Département de Philosophie, Fac. Philosophie et Lettres
  • Rachel Brahy, Coordinatrice scientifique, Maison des Sciences de l’Homme
  • Marie-Louise Carels, membre du FER-ULG
  • Annie Cornet, professeure ordinaire, HEC-ULg
  • Juliette Dor, professeure ordinaire honoraire, Langues et littératures modernes, Fac. Philosophie et Lettres
  • Jacques Dubois, professeur émérite, Fac. Philosophie et Lettres
  • Caroline Duchesne, assistante, Arts et Sciences de la communication, Fac. Philosophie et Lettres
  • Pascal Durand, professeur ordinaire, Arts et Sciences de la Communication, Fac. Philosophie et Lettres
  • Jean Englebert, professeur émérite, Fac. Sciences appliquées
  • Lucien François, professeur émérite, Fac. Droit
  • Maud Hagelstein, Philosophie, Fac. Philosophie et Lettres
  • Marc Jacquemain, professeur, Institut des Sciences Humaines et sociales
  • Jacques Joset, Professeur ordinaire émérite, Académie Royale de Belgique
  • Jean-Marie Klinkenberg, professeur émérite, Fac Philosophie et Lettres
  • Bruno Leclercq, Professeur, Philosophie, Fac. Philosophie et Lettres
  • Marc-Emmanuel Mélon, professeur, Arts du Spectacle, Fac. Philosophie et Lettres
  • Yolanda Montalvo Aponte, Chef de travaux honoraire, Fac. de Philosophie et Lettres
  • Christine Pagnoulle, chargé de cours, Langues et littératures modernes, Fac. Philosophie et Lettres
  • Bernard Rentier, recteur honoraire de l’ULg
  • Nicolas Thirion, professeur ordinaire, Fac. Droit
  • Marc Vanesse, chargé de cours, Arts et Sciences de la Communication, Fac. Philosophie et Lettres
  • Alexis Wilkin, Département des sciences historiques, Fac. Philosophie et Lettres
  • Jean Winand, professeur, Doyen de Faculté de Philosophie et Lettres

Publié par

François Schreuer

Conseiller communal (VEGA) de la Ville de Liège.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *