Question écrite : Le financement du projet «Médiaciné» par des acteurs publics a-t-il fait l’objet d’une concertation avec la Ville de Liège ?

Monsieur le bourgmestre,

Je reviens, une fois, encore, sur le dossier «Médiaciné» et plus particulièrement sur son financement. Celui-ci repose pour une partie substantielle (près de la moitié de son budget) sur des apports de deux structures publiques ou para-publiques : la SRIW et Meusinvest, qui, selon les informations parues dans la presse, apportent respectivement 3 et 2 millions d’euros au projet (sous forme de prêt ou de participation au capital).

Ces deux sociétés ont pour mission de contribuer au développement économique de notre région. Elles sont elles-mêmes financées par le contribuable en nom de cette finalité.

Pourtant, dans le cas présent, de nombreux éléments indiquent que le projet «Médiaciné», loin de contribuer au développement économique de la ville, risque plutôt de lui porter atteinte. Ce sera clairement le cas si ce projet aboutit à la fermeture de salles de cinéma dans le centre-ville, réduisant inévitablement la vitalité, notamment économique, de celui-ci et, de manière générale, son attractivité.

Le modèle spatial du projet «Médiaciné» est en effet beaucoup plus pauvre que celui d’un cinéma situé dans un piétonnier du centre-ville. Les usagers de ce nouveau projet viendront en voiture, se gareront dans un parking souterrain et repartiront sitôt leur séance terminée. Il est illusoire d’espérer voir se développer le secteur HoReCa autour de ce projet, a fortiori une urbanité susceptible de profiter au quartier du Longdoz.

Pire, en amenant des centaines de milliers de visiteurs annuels à ne plus fréquenter les rues du centre-ville pour se cantonner à ce diptyque parking + parking souterrain, ce projet va alimenter un imaginaire anti-urbain déjà très présent, portant un préjudice direct et évident à notre ville.

J’aimerais dès lors savoir :

a) Si la SRIW et Meusinvest ont concerté les autorités liégeoises avant de décider de soutenir le projet «Médiaciné».

b) Si, compte-tenu des éléments qui précèdent, la Ville de Liège a pris l’initiative d’alerter ces deux sociétés publiques sur les risques qu’elles font courir au centre-ville de Liège — ou si vous avez l’intention de le faire prochainement.

En l’attente de vous lire, je vous remercie, Monsieur le bourgmestre, pour le suivi que vous réserverez à la présente.

François Schreuer
Conseiller communal de la Ville de Liège

Publié par

François Schreuer

Conseiller communal (VEGA) de la Ville de Liège.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *