Interview au Vif

Le Vif publie cette semaine une interview de votre serviteur. Je reprends ici le texte de cet entretien dans la version que j’ai relue (et qui a, semble-t-il, été un peu coupée à la mise en page).

François Schreuer : « Il faut renouer avec le volontarisme d’André Cools »

La plupart des analystes considèrent la logistique comme le principal gisement d’emplois en région liégeoise. C’est une erreur, selon François Schreuer. Pour ce penseur non-aligné, l’espoir réside, encore et toujours, dans le secteur industriel. Aux forces vives, il propose ce défi : la création d’un tram made in Liège.

Entretien : François Brabant

François Schreuer est l’une de ces personnalités atypiques dont regorge la Cité ardente. Agitateur d’idées non-aligné, adepte de positions aussi originales que tranchées, il exaspère régulièrement les gestionnaires publics, mais ceux-ci l’écoutent néanmoins avec attention. S’il s’exprime ici en tant que conseiller communal à Liège du petit parti rouge-vert Vega, il compte, déjà, à 33 ans, un riche parcours d’activiste derrière lui. Il a notamment présidé la Fédération des étudiants francophones (FEF) et participé à la fondation d’urbAgora, une association centrée sur les questions d’urbanisme, d’architecture et de mobilité. Continuer la lecture de Interview au Vif

La Ville de Liège va-t-elle contribuer à l’organisation du travail obligatoire ?

casqueQuestion écrite du 9 octobre 2014

Monsieur le bourgmestre,

Un accord politique vient d’intervenir, au niveau fédéral, en vue de la formation prochaine d’un gouvernement.

Parmi les nombreuses mesures de régression sociale envisagées par la nouvelle majorité, il en est notamment une qui ne pourra que très difficilement se réaliser sans la collaboration des pouvoirs locaux : la mise au travail gratuit des chômeurs dits « de longue durée », qui sera de fait obligatoire pour de nombreuses personnes. Il s’agira en effet, si l’on en croit les déclarations des négociateurs fédéraux, de la seule manière pour de nombreux chômeurs d’éviter la dégressivité des prestations sociales dont ils bénéficient, c’est-à-dire ni plus ni moins que de survivre. Parler de libre choix dans de telles conditions est tout simplement inadéquat. Continuer la lecture de La Ville de Liège va-t-elle contribuer à l’organisation du travail obligatoire ?

Places en crèche pour des enfants dont les parents sont chômeurs

J’adresse ce jour au Collège communal une question écrite portant sur l’accès aux crèches (et mini-crèches) communales pour les enfants dont les parents sont chômeurs.

Monsieur le bourgmestre,

Les chômeurs sont, comme vous le savez, soumis depuis 2004 au contrôle du comportement de recherche d’emploi. Dans ce cadre, mais aussi lors de contrôles plus ponctuels sur la disponibilité du chômeur à l’emploi (par exemple lorsqu’il ne se présente pas à un rendez-vous au FOREM ou ne répond pas à une offre jugée convenable qui lui est proposée par les services de placement), le fait de ne pas avoir de place dans une crèche pour les enfants en bas âge constitue aux yeux de l’ONEm un élément pénalisant pour les chômeurs. Continuer la lecture de Places en crèche pour des enfants dont les parents sont chômeurs

Recours contre la convention Ville/SRWT sur le tram

20130501_tract_premier_maiL’Assemblée de la Coopérative VEGA a décidé de déposer un recours contre la convention passée entre la Ville de Liège et la SRWT dans le dossier du tram. Il y a un enjeu de sécurité juridique. Il y a aussi un vrai enjeu politique, celui de répéter que le Partenariat public-privé (PPP), et tout ce qu’il implique de reculs sociaux, n’est pas une fatalité.

C’est le sens du tract que nous diffuserons à l’occasion du premier mai.

Pour plus de détails, je vous invite à consulter :

La police de Liège effectue-t-elle des visites domiciliaires pour le compte de l’ONEm ?

Faisant suite au Conseil de police lors duquel j’avais déjà évoqué la question, j’ai adressé, ce mercredi 3 avril une question écrite au bourgmestre concernant les visites domiciliaires effectuées (ou pas) pour le compte de l’ONEm par la police de Liège, dont voici le texte. Je ne manquerai pas de publier ici la réponse dès qu’elle me parviendra. Continuer la lecture de La police de Liège effectue-t-elle des visites domiciliaires pour le compte de l’ONEm ?

Marcher pour l’emploi ?

luttesJ’étais ce matin à la manifestation syndicale «pour l’emploi et contre l’austérité», avec une dizaine de militants de VEGA. Malgré le froid, plusieurs milliers de personnes s’étaient déplacées (5000, selon la police, 6000 selon les organisateurs).

Même si le mot d’ordre de l’emploi doit absolument être précisé (développer n’importe quel emploi, dans n’importe quelles conditions de travail, pour produire n’importe quoi d’inutile et de polluant, c’est évidemment une impasse), et si des mesures structurelles (la réduction du temps de travail, le protectionnisme social et écologique, la restauration d’un régime de protection sociale digne de ce nom contre le chômage,…) devraient être beaucoup plus mis en avant, il était important de marquer notre solidarité sans faille, a fortiori dans les circonstances présentes de guerre sociale ouverte, avec le mouvement syndical et avec les dizaines de milliers de travailleurs dont l’emploi a été supprimé ces derniers mois ou est menacé.

En mangeant un bout dans un bistrot après la manifestation, avec quelques amis, nous avons entendu le journal télévisé de RTL – toujours au poste lorsqu’il s’agit d’instiller la peur et le renoncement – ouvrir ses titres sur cette nouvelle : «Le contrôle budgétaire est bouclé, on ne touche pas aux comptes épargne».

Je préfère me souvenir de la force et de la justesse de la banderole des métallos FGTB, qui met le doigt sur l’essentiel : «Sans notre travail, leur capital ne vaut pas un balle».