Question écrite : Un nouveau local associatif pour le quartier Vennes-Fétinne ?

Monsieur le bourgmestre,

On s’en souvient : voici un an, pour faire place au chantier de la nouvelle passerelle, l’école maternelle du Parc de Boverie était déménagée, dans l’urgence, vers les locaux associatifs qui avaient été construits en 2010 au 18A de la rue de Londres, pour la coordination du quartier de Vennes-Fétinne. Ces locaux ont été rapidement aménagés et accueillent désormais la petite cinquantaine d’enfants scolarisés dans cette école.

Si les associations du quartier, sans doute soucieuses de l’accueil scolaire de ces enfants, avaient à l’époque fait montre d’une grande compréhension malgré les conditions assez cavalières de leur expulsion, qu’elles avaient apprise en dernière minute, il m’a semblé utile, un an an plus tard, de poser la question de leur situation. Le constat est préoccupant Continuer la lecture de Question écrite : Un nouveau local associatif pour le quartier Vennes-Fétinne ?

Pesticides dans les repas scolaires : ment-on aux usagers ?

Vous vous en souvenez peut-être : mon interpellation au dernier Conseil communal m’a laissé plein de perplexité face à la réponse très alambiquée que j’ai reçue de la part de l’échevin de l’instruction publique, Pierre Stassart.

À la suite de cela et en l’absence des clarifications demandées, j’ai lancé, avec le concours de quatre autres conseillers communaux, une pétition (qui vient de passer les 1400 signataires et que je vous invite bien sûr à signer si ce n’est déjà fait) demandant que les repas scolaires soient désormais dépourvus de pesticides.

Ce matin, le dossier rebondit dans le journal Le Soir. Alors que l’échevin tente de minimiser le problème (en le réduisant au seul glyphosate) et de renvoyer la balle au niveau régional (nouvelle illustration de ce grand mal belge qui consiste à toujours tenter de refiler la patate chaude à un autre échelon du millefeuille institutionnel plutôt que d’affronter ses responsabilités), M. Jean-Luc Leburton, directeur du département hôtelier de l’intercommunal ISOSL — en charge de la préparation des repas — explique en effet que les seuls aliments bio qui entrent aujourd’hui dans la composition des repas scolaires sont les pommes et les poires. Continuer la lecture de Pesticides dans les repas scolaires : ment-on aux usagers ?

Cantines scolaires : des clarifications sont nécessaires

Communiqué de presse, 25 avril 2016

À l’interpellation qui lui a été adressée ce lundi soir par le groupe VEGA, l’échevin de l’instruction publique de la Ville de Liège, Pierre Stassart, a répondu en communiquant certaines informations inquiétantes au sujet des repas servis aux élèves fréquentant les écoles de la Ville de Liège. Continuer la lecture de Cantines scolaires : des clarifications sont nécessaires

À quand la généralisation du bio dans les cantines communales ?

Interpellation au Collège communal, Conseil du 25 avril 2016.

Monsieur le bourgmestre,
Monsieur l’échevin de l’instruction publique,

Au cours des derniers mois et années, les informations se sont accumulées pour établir les dangers que représentent les pesticides pour la santé humaine.

Malgré le lobbying intensif et les mesures dilatoires que le secteur a multipliés, au mépris de la santé publique, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a ainsi, l’an dernier, classé 5 molécules utilisées en agriculture, dont le très répandu glyphosate, dans la catégorie des « cancérogènes probables ». Continuer la lecture de À quand la généralisation du bio dans les cantines communales ?

Prise en compte des nouvelles recommandations de l’OMS en matière de sucre

Ci-dessous le texte de la question écrite que j’adresse ce jour au Collège communal.

sucre

Monsieur le bourgmestre,
Mesdames et Messieurs les échevins,

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié ce mercredi 4 mars de nouvelles recommandations sur le danger que représente l’ingestion de sucre en trop grande quantité. Selon ces recommandations, un adulte ne devrait pas absorber plus de 25 grammes de sucre par jour (soit environ 5% des apports énergétiques quotidiens). Continuer la lecture de Prise en compte des nouvelles recommandations de l’OMS en matière de sucre

Manque de place dans l’école communale Vieille Montagne

ecole_vieille_montagne
Source

J’ai co-signé cette semaine, avec Quentin le Bussy (Ecolo), une question écrite, que je reprends ici, au Collège concernant la situation de l’école communale Vieille Montagne, dans le quartier St Léonard.

Monsieur le Bourgmestre, Messieurs les Echevins,

Diverses sources, et parmi elles de nombreux parents d’élèves, s’enquièrent auprès de nous du sort réservé au dossier concernant l’achat de l’ancien bâtiment de La Poste, sis rue Mosselman à proximité immédiate de l’école de la Vieille Montagne. Ce dossier, sur la table depuis quelques deux ans, risque non plus l’enlisement mais bien l’échec total, au dépens de l’école dans son ensemble, de ses acteurs (enfants, parents, équipe éducative, travailleurs auxiliaires) et en dépit de leur efforts pour le mener à bien. Continuer la lecture de Manque de place dans l’école communale Vieille Montagne

Quel avenir pour le CIMC ?

cimcJe poserai ce lundi 24 juin 2013 une question orale au Collège concernant l’avenir du Centre pour enfants infirmes moteurs cérébraux.

Monsieur le bourgmestre,

Je souhaiterais revenir sur la question de l’avenir du Centre pour enfants infirmes moteurs cérébraux (CIMC), dont nous avions déjà brièvement évoqué la situation lors du débat sur les rapports des intercommunales.

Le CIMC, qui accueille une quarantaine d’enfants atteints de plusieurs types de handicaps moteurs cérébraux, est géré par le Centre hospitalier régional (CHR). Il est cependant hébergé dans des bâtiments appartenant à la Ville de Liège sur le site de Coronmeuse et travaille en étroite collaboration avec l’école communale Léona Platel, Continuer la lecture de Quel avenir pour le CIMC ?

Visite d’une école

Cette après-midi, j’ai inauguré un travail que je compte mener de façon régulière tout au long de mon mandat : la visite de bâtiments communaux (qui est l’une des prérogatives – pas si nombreuses que cela – des conseillers communaux).

J’ai choisi de commencer par une école de l’enseignement spécialisé, qui accueille des enfants autistes. J’ai pu la visiter en compagnie de sa directrice. L’inspecteur et la directrice générale de l’enseignement communal avaient également tenu à être présents.

Sans surprise, l’état du bâtiment n’est pas excellent (fenêtres cassées remplacées par des panneaux de bois, absence d’isolation, manque d’espace,…), même s’il est manifeste que beaucoup de choses sont faites pour améliorer les conditions de travail des élèves et du corps enseignant.

La première impression que j’en retire (mais cela va s’affiner dans les prochains mois), c’est qu’il ne manque parfois que peu de choses pour faciliter le travail pédagogique.

J’espère vraiment qu’un signal positif pourra être donné en faveur de l’instruction publique dans le budget communal qui sera discuté dans les prochains mois.

Conseil social de la Haute école de la Ville

Lors du Conseil communal de ce 17 décembre 2012.

Petite passe d’armes sur le point 59, portant révision du règlement d’ordre intérieur du Conseil social de la Haute école de la Ville (HEL). L’échevin de l’instruction publique, Pierre Stassart, a soumis un nouveau règlement, qui introduit des représentants politiques dans ce Conseil, lui attribue la présidence de droit (qui était jusqu’à présent assumée par un étudiant), vire les directeurs de catégorie du Conseil (dont la présence était pourtant réclamée par tous ses membres), réduit le calendrier des réunions, etc.

Ce nouveau règlement du Conseil social n’a jamais été évoqué… par le Conseil social lui-même (ce que l’échevin a bien dû reconnaître en conclusion de la discussion). Il n’a été évoqué en Organe de gestion de la Haute école que ce jeudi 13 décembre, soit postérieurement à l’inscription du point à l’ordre du jour du Conseil communal (!). Le tout en pleine session d’examens. Bref : si ce n’est pas un passage en force, ça y ressemble fort.

J’ai donc demandé, avec le soutien d’Ecolo et du PTB, le report du point en réunion des chefs de groupe – ce qui a suscité un assentiment assez logique. L’échevin a pour sa part choisi de passer en force, non sans amender, en dernière minute, son texte, pour prendre en compte certaines des remarques émises.

Logiquement, cette (substantielle) modification de dernière minute constituait un argument supplémentaire – en l’absence, de surcroît, de toute urgence -, pour renvoyer le texte à une réelle concertation avec les principaux intéressés, à savoir le personnel de la Haute école et ses étudiants.

Il n’en sera rien.

Vote : la majorité et le MR ont voté POUR. Ecolo, VEGA et PTB CONTRE.

Regrettable !