Question écrite : Le financement du projet «Médiaciné» par des acteurs publics a-t-il fait l’objet d’une concertation avec la Ville de Liège ?

Monsieur le bourgmestre,

Je reviens, une fois, encore, sur le dossier «Médiaciné» et plus particulièrement sur son financement. Celui-ci repose pour une partie substantielle (près de la moitié de son budget) sur des apports de deux structures publiques ou para-publiques : la SRIW et Meusinvest, qui, selon les informations parues dans la presse, apportent respectivement 3 et 2 millions d’euros au projet (sous forme de prêt ou de participation au capital).

Ces deux sociétés ont pour mission de contribuer au développement économique de notre région. Elles sont elles-mêmes financées par le contribuable en nom de cette finalité.

Pourtant, dans le cas présent, de nombreux éléments indiquent que le projet «Médiaciné», loin de contribuer au développement économique de la ville, risque plutôt de lui porter atteinte. Ce sera clairement le cas si ce projet aboutit à la fermeture de salles de cinéma dans le centre-ville, réduisant inévitablement la vitalité, notamment économique, de celui-ci et, de manière générale, son attractivité.

Le modèle spatial du projet «Médiaciné» est en effet beaucoup plus pauvre que celui d’un cinéma situé dans un piétonnier du centre-ville. Les usagers de ce nouveau projet viendront en voiture, se gareront dans un parking souterrain et repartiront sitôt leur séance terminée. Il est illusoire d’espérer voir se développer le secteur HoReCa autour de ce projet, a fortiori une urbanité susceptible de profiter au quartier du Longdoz.

Pire, en amenant des centaines de milliers de visiteurs annuels à ne plus fréquenter les rues du centre-ville pour se cantonner à ce diptyque parking + parking souterrain, ce projet va alimenter un imaginaire anti-urbain déjà très présent, portant un préjudice direct et évident à notre ville.

J’aimerais dès lors savoir :

a) Si la SRIW et Meusinvest ont concerté les autorités liégeoises avant de décider de soutenir le projet «Médiaciné».

b) Si, compte-tenu des éléments qui précèdent, la Ville de Liège a pris l’initiative d’alerter ces deux sociétés publiques sur les risques qu’elles font courir au centre-ville de Liège — ou si vous avez l’intention de le faire prochainement.

En l’attente de vous lire, je vous remercie, Monsieur le bourgmestre, pour le suivi que vous réserverez à la présente.

François Schreuer
Conseiller communal de la Ville de Liège

Tour de France : le FEDER autorise-t-il les travaux envisagés ?

Question orale au Collège communal, Conseil du 22 novembre 2016

Monsieur le bourgmestre,

La chronique des derniers jours a été largement alimentée par le débat portant sur des aménagements demandés par l’organisateur du Tour de France pour permettre l’arrivée d’une étape dans notre ville, le 2 juillet prochain.

Au vu du coût non négligeable des travaux, qui sont littéralement exigés par l’événement sportif, de très nombreux Liégeois ont fait part de leur indignation, que je partage : cette dépense de plusieurs centaines de milliers d’euros — dont la nécessité aurait dû être identifiée bien avant que le tracé de la course ne soit définitivement figé — paraît dispensable et donc superflue, dans le contexte budgétaire extrêmement difficile que nous connaissons. Continuer la lecture de Tour de France : le FEDER autorise-t-il les travaux envisagés ?

Autoroute CHB : lettre ouverte au Conseil communal de Liège

Liège, le 21 septembre 201

Chers collègues,

La démarche n’est pas habituelle, mais je prends la liberté de vous adresser cette lettre ouverte, alors que notre Conseil débattra, ce lundi 26 septembre 2016, d’un projet de motion émanant du groupe MR, en faveur du projet d’autoroute « Cerexhe-Heuseux/Beaufays » (CHB).

Je n’ignore pas qu’un consensus existe, de longue date, entre les trois principaux partis du Conseil en faveur de ce projet. La lecture du texte qui nous est soumis démontre cependant que ce consensus est bâti sur du sable. J’ajoute qu’il met directement en cause l’intérêt supérieur de la Ville de Liège, et ce à plusieurs égards.

CHB, en effet, va doper la périurbanisation dans l’Est de l’agglomération. Il ne s’agit pas d’une conjecture mais d’une certitude : quand bien même l’expérience passée avec des projets similaires ne suffirait pas à vous en convaincre, on identifie déjà les projets immobiliers de tous types qui se préparent dans le sillage du projet d’autoroute. Et chaque fois qu’une position politique est prise en faveur de la construction de l’autoroute, elle incite un peu plus les investisseurs à miser sur de tels projets. Continuer la lecture de Autoroute CHB : lettre ouverte au Conseil communal de Liège

Un budget au risque de l’engourdissement

Intervention générale sur le budget 2016 de la Ville de Liège.

Le contexte dans lequel évoluent les finances communales, en cette fin d’année 2015, est extrêmement difficile, plus difficile qu’il ne l’a été depuis longtemps, malgré les quelques coups de pouce donnés, à divers titres, par la Région wallonne. C’est un fait. Je ne vais pas revenir sur la diversité des avanies que nous avons à endurer. Elles ont été largement exposées avant que je ne prenne la parole, cette année ainsi que lors des précédents débats budgétaires. Continuer la lecture de Un budget au risque de l’engourdissement

Tram : un scénario pour sortir de l’impasse

J’ai donné ce mardi 12 mai une conférence de presse sur le dossier du tram de Liège. J’y montre notamment à quel point le choix du «Partenariat public privé» (PPP) est, dans ce dossier, un gaspillage aussi invraisemblable qu’inutile d’argent public : le surcoût par rapport à un financement complètement public s’élève en effet, sur la durée du contrat, à au moins 500 millions d’euros.

Je plaide donc pour que le coup d’arrêt porté par Eurostat au dossier mène à abandonner cette formule de financement — et à profiter du temps dont nous disposons désormais pour améliorer le projet sur une série de points critiques et notamment à revoir son tracé pour améliorer la complémentarité avec le chemin de fer (et, de façon plus anecdotique, le téléphérique), pour limiter le coût du projet en évitant les éléments les plus dispendieux (le passage par le Pont Atlas, le double passage quais-Feronstrée et l’alimentation par le sol), pour servir de levier aux opérations urbanistiques de Bavière et de Droixhe, ou encore pour rendre le chantier compatible avec les échéances électorales de 2018-2019.

nouveau_trace

Vous pouvez consulter le texte complet de cette conférence (document pdf, 10 pages, 515 ko). Je serai bien sûr particulièrement heureux de lire vos réactions et commentaires, qui m’aident très souvent à affiner les points de vue que je défends.

Parmi les échos donnés à cette conférence dans les médias, voyez notamment, disponibles en ligne, l’article de Philippe Bodeux dans Le Soir, l’article de Fabrice Terlonge sur TodayInLiège, le reportage de France Defalle sur RTC ou celui de Martial Giot sur la RTBF.

Lire aussi : Tram de Liège : et si l’on mettait les chiffres sur la table ?, Conférence de presse du 21 janvier 2016.

Conseil commun Ville-CPAS

Un Conseil commun — n’ayant cependant aucun statut formel — s’est tenu ce jeudi 18 décembre 2014, réunissant les Conseillers communaux de la Ville de Liège et les conseillers du CPAS. Lors de cette réunion, la situation du CPAS — ainsi que les «synergies» (pdf) envisagées avec la Ville et la police — a été exposée de manière détaillée par le président de l’institution et par son directeur général.

Dans le débat — qui n’était cependant pas un débat au sens qu’il ne débouchait sur aucune décision, sur aucun vote —, j’ai fait une brève intervention dont voici les principaux éléments. Continuer la lecture de Conseil commun Ville-CPAS

Amendements au budget 2015 de la Ville

Deuxième soirée de marathon budgétaire. On approche du vote du budget.

Pour mémoire, après l’intervention générale d’hier, voici les amendements que j’ai défendus ce soir (vous ne serez pas étonnés d’y trouver une certaine parenté avec ceux de l’année dernière), tous rejetés, même si certaines réactions positives – y compris sur les bancs du Collège – sont observées. Continuer la lecture de Amendements au budget 2015 de la Ville

Intervention générale sur le budget 2015

NB : je reprends ici mes notes, rapidement transformées en texte, pour que celles et ceux qui le souhaitent aient une idée de ce que j’ai raconté. Mais, comme le plus souvent, mon intervention orale était plus détaillée.

1. Remarques générales

1.1. Permettez-moi de commencer cette intervention par un hommage au fantôme de l’autonomie communale. Car ce fondement de notre ordre constitutionnel, cette garantie essentielle, est en train de disparaître, comme ce budget en témoigne de façon évidente. À tous égards, une commune – et les grandes villes semblent plus encore que la moyenne concernées par cet état de fait – est aujourd’hui totalement dépendante des niveaux de pouvoir supérieurs. Ce budget en est une fois de plus la démonstration. Continuer la lecture de Intervention générale sur le budget 2015

Sur l’abandon du logiciel libre dans la bureautique de la Ville de Liège

gnuLe Conseil communal de ce lundi 6 octobre 2014 a donc voté (la majorité PS-CDH avec l’appui du MR, contre les trois autres groupes du Conseil), le déploiement de la suite bureautique Microsoft Office sur l’entièreté du parc informatique de la Ville, en remplacement du logiciel libre (OpenOffice) qui était largement (mais pas uniformément) utilisé depuis une dizaine d’années. Formellement, la décision porte sur le seul exercice 2014 (avec une dépense de 60.000 EUR) mais l’impact de cette décision est bien plus large et engage plusieurs centaines de milliers d’euros supplémentaires de dépenses en licences logicielles. Continuer la lecture de Sur l’abandon du logiciel libre dans la bureautique de la Ville de Liège

Question écrite : Impact d’une éventuelle évasion fiscale de GDF Suez sur la Ville de Liège

J’adresse ce jour une question écrite sur les conséquences possibles sur les communes de l’évasion fiscale éventuelle du groupe GDF Suez.

Monsieur le bourgmestre,

La presse des derniers jours fait état de l’ouverture d’une enquête pour évasion fiscale par l’Inspection spéciale des Impôts à l’encontre de la société GDF Suez et de la filiale belge Electrabel.

Cette enquête vise en particulier l’achat de gaz – à un tarif jugé suspect par la Commission de Régulation de l’Electricité et du Gaz (CREG) – par la société Electrabel Customer Solutions (ECS), dans l’actionnariat de laquelle, outre Electrabel, se trouvent les communes belges. Continuer la lecture de Question écrite : Impact d’une éventuelle évasion fiscale de GDF Suez sur la Ville de Liège

Intervention générale sur le budget 2014

Lors du Conseil communal du 25 novembre 2013, après la présentation du budget par les membres du Collège communal, chacun des chefs de groupe était appelé à faire une intervention générale, en attendant la discussion plus détaillée – puis le vote – des différents budgets, ce mardi, et l’examen des amendements. Voici le texte de la mienne.

1. Quelques remarques méthodologiques, à titre liminaire

1.1. Des conditions de débat insatisfaisantes. Vous vous souvenez que, lors du dernier budget, j’ai choisi de ne pas m’exprimer et de m’opposer aux budgets proposés, pour protester contre les conditions dans lesquelles l’opposition a dû travailler : certains documents ne nous avaient été transmis que quelques heures seulement avant la séance publique. Continuer la lecture de Intervention générale sur le budget 2014

Les conséquences du TSCG sur les finances communales

GERMANY-POLITICS-ECONOMY-MERKELCe lundi, j’interpelle le Collège sur les conséquences sur les finances communales du nouveau traité austéritaire européen – le TSCG ou «Pacte budgétaire européen», contre lequel les services publics étaient en grève aujourd’hui même. S’il a déjà été voté par le parlement fédéral (voir ici les détails des votes), le Parlement wallon ne devrait, semble-t-il, pas le voter avant la mi-septembre – ce qui nous laisse trois petits mois pour faire prendre conscience au plus grand nombre des conséquences dramatiques qu’aurait ce traité. Et un vote négatif du Parlement wallon empêcherait sa ratification par la Belgique. Continuer la lecture de Les conséquences du TSCG sur les finances communales