Pour une reprise en main par la Ville du site des anciens établissements Sacré

Question écrite

Monsieur le bourgmestre,

On le sait, un promoteur de la place a tenté, au cours des dernières années, de développer un immeuble de plusieurs centaines de kots étudiants au bout de l’esplanade Saint-Léonard, sur le site des anciens établissements Sacré, tout au début de la rue Vivegnis. Ce projet, qui ne s’intègre nullement dans le schéma directeur du quartier, a fait l’objet d’une levée de bouclier de la part de nombreux habitants et n’a pas obtenu les autorisations urbanistiques requises. La Ville a d’ailleurs fait diligence dans ce dossier, pour faire respecter ses prescriptions urbanistiques et la quiétude des riverains, en ce compris en allant en recours contre une décision ministérielle litigieuse. Grâce à cette attitude proactive, le projet semble aujourd’hui en passe d’être abandonné.

Face à cet échec, le promoteur serait, à en croire des personnes ayant assisté aux réunions de concertation, décidé à laisser «pourrir» ce terrain, de façon, comme il l’aurait déclaré à plusieurs habitants qui se sont opposés au projet, à «punir» les riverains de leur opposition à ses visées immobilières. Continuer la lecture de Pour une reprise en main par la Ville du site des anciens établissements Sacré

RIP Bavière ou l’urbanisme en médiocratie

Je vous livre quelques lignes d’impressions rapidement écrites au retour de la « RIP » de Bavière (entendez : la Réunion d’information préalable… à l’étude d’incidences sur l’environnement), qui avait lieu ce jeudi soir dans le bel amphithéâtre de zoologie, quai Van Beneden, en présence d’une conséquente brochette d’officiels et d’environ 200 personnes.

Le projet du consortium privé (BPI / Thomas et Piron / UrBaLiège) est donc à présent connu. Il se résume en un chiffre: 105 000 m2. Comme on le craignait, en fait d’urbanisme, le promoteur s’est contenté de découper le terrain en lots, qui ont été attribués à diverses fonctions, au gré des opportunités: un gros paquet de logements ici, un gros paquet de kots étudiants (400, quand même) là-bas, une polyclinique sur la pointe Sud, une tour d’une vingtaine d’étages sur la pointe Nord, un peu d’Horeca pour faire passer la pilule etc. Même si le discours, bien rôdé, évoque volontiers la mixité, c’est bien de zonage qu’il s’agit. On cherchera en vain la réflexion d’ensemble, la cohérence, l’urbanité. Ce n’est pas l’objet. Continuer la lecture de RIP Bavière ou l’urbanisme en médiocratie

Evaluation du projet de Ville

Outre le budget, un volumineux – 186 pages – document d’évaluation du Projet de Ville (pdf, 1,6 Mo) était à l’ordre du jour des Conseils communaux de ce mois de décembre 2014. Il a été débattu ce mardi 16 décembre, en apéritif aux débats budgétaires.

Voici retranscrit d’après mes notes l’essentiel de mon intervention sur le sujet. Continuer la lecture de Evaluation du projet de Ville

Souverain-Pont : une réussite à souligner, un avenir à interroger

souverain-pontLa Ville de Liège inaugurait ce matin quatre immeubles rénovés, dans le cadre du Plan fédéral des Grandes Villes, rue Souverain-Pont, dans l’hypercentre.

Cet aboutissement doit être salué. L’opération aura permis le retour de 23 logements publics de grande qualité dans un quartier dont le bâti reste globalement en très mauvais état. Elle donne un coup de pouce à l’activité commerçante d’une rue historique. Elle témoigne d’un très grand respect pour la dimension patrimoniale des immeubles rénovés. Elle constitue enfin une vraie réussite architecturale, grâce au travail d’AC&T, de Fabienne Hennequin, de Pierre Lorenzi et de Michel et Valérie Fellin et à une bonne coordination du projet par l’administration communale. En dépit de son coût important (6 millions d’euros), cette opération semble donc judicieuse et utile. Il est permis d’espérer qu’elle contribue au retour d’habitants dans le centre commerçant ainsi qu’au renouveau d’une dynamique commerciale de qualité dans l’hypercentre. Continuer la lecture de Souverain-Pont : une réussite à souligner, un avenir à interroger

Kots de luxe à Liège

studentstationLes projets de kots de luxe fleurissent à Liège depuis quelques années. Dans le cas de la gare de Jonfosse qui abritera bientôt, lit-on aujourd’hui dans la presse, une «StudentStation», les loyers iront de 480 à 700 EUR par mois, excusez du peu.

Je vois cela comme un signal d’alarme, qui rappelle – on l’observe depuis un certain temps déjà – qu’après un mouvement de démocratisation dans les quatre ou cinq décennies qui ont suivi la guerre, l’enseignement supérieur est en train de redevenir un privilège de plus en plus difficilement accessible aux jeunes gens issus des classes non dominantes Continuer la lecture de Kots de luxe à Liège

Réaction à la déclaration de politique de logement

Intervention de VEGA sur le Projet de déclaration de politique du logement, débattu lors du Conseil communal du 9 septembre 2013.

Monsieur le bourgmestre,
Madame l’échevin,

Je ne vais pas faire de détours : ce document, en dépit de quelques louables intentions, nous semble particulièrement peu consistant au regard des enjeux et des politiques réellement menées.

Quelques éléments :

  • Votre déclaration confirme ce que tout le monde savait mais que certains membres du Collège ont parfois eu du mal à admettre pendant la dernière campagne électorale : Liège ne dispose que de 8% de logements sociaux alors que nous sommes normalement tenu d’en offrir – au minimum – 10 %. La Ville ne respecte donc pas la norme régionale. Même si la notion de logement public est différente aux Pays-Bas, à titre de comparaison, à Maastricht, le secteur public détient plus de 60 % des logement. Alors que plus de 26 % de la population active domiciliée à Liège est sans emploi, Continuer la lecture de Réaction à la déclaration de politique de logement

Pour une politique communale de l’architecture

blondelLes personnes intéressées par le sujet auront sans doute noté que VEGA était la seule liste à Liège à formuler, dans son programme électoral, des propositions spécifiques concernant la création architecturale.

Faisant suite à ce programme, j’ai déposé en mars une proposition de délibération du Conseil communal visant à établir quelques balises pour favoriser la présence de la question de l’architecture dans les marchés publics menés par la Ville. Continuer la lecture de Pour une politique communale de l’architecture

Rénovation urbaine dans le quartier Léopold

Ce lundi 18 mars a eu lieu une séance de la Commission réunie concernant l’avenir du quartier Léopold (compte-rendu ici (pdf)) lors de laquelle l’étude réalisée par le bureau Baumans & Deffet a été présentée (pour celles et ceux qui souhaitent consulter le document dans son entier, il est téléchargeable ici).

Je suis intervenu pour exprimer mon inquiétude sur ce dossier. Me préoccupe en particulier la logique de remplacement du public populaire par des «familles» qui est explicite ; cela constituerait un réel recul en matière d’accès à la ville pour certains publics précarisés.

Une heure plus tard (et alors que la Commission avait déjà dépassé l’horaire annoncé), j’ai dû partir pour aller à une autre réunion, ce qui m’a valu – comme c’est surprenant – une réponse du type «dommage que Schreuer ne soit pas resté pour entendre la réponse à sa question».