Avenir du site des Prémontrés

Interpellation au Collège communal, Conseil du 24 octobre 2016

Monsieur le bourgmestre,

Niché au pied du Pont Kennedy, le site des Prémontrés est un petit poumon de verdure peu connu des Liégeois — et pour cause  : il n’est plus accessible au public et ses lourdes grilles n’en laissent pas voir grand-chose —, en plein coeur de la Ville. C’est bien simple  : il s’agit, avec la place Emile Dupont, de l’un des deux seuls espaces verts présents dans le quartier.

Il abrite de surcroît un bâtiment remarquable, avec le centre sportif de l’évêché, aujourd’hui désaffecté, mais qui reste en relativement bon état. Ce bâtiment, dû au groupe EGAU, est un témoignage majeur du modernisme architectural, dont l’intérêt artistique et historique est souligné par les historiens de l’art. Continuer la lecture de Avenir du site des Prémontrés

RIP Bavière ou l’urbanisme en médiocratie

Je vous livre quelques lignes d’impressions rapidement écrites au retour de la « RIP » de Bavière (entendez : la Réunion d’information préalable… à l’étude d’incidences sur l’environnement), qui avait lieu ce jeudi soir dans le bel amphithéâtre de zoologie, quai Van Beneden, en présence d’une conséquente brochette d’officiels et d’environ 200 personnes.

Le projet du consortium privé (BPI / Thomas et Piron / UrBaLiège) est donc à présent connu. Il se résume en un chiffre: 105 000 m2. Comme on le craignait, en fait d’urbanisme, le promoteur s’est contenté de découper le terrain en lots, qui ont été attribués à diverses fonctions, au gré des opportunités: un gros paquet de logements ici, un gros paquet de kots étudiants (400, quand même) là-bas, une polyclinique sur la pointe Sud, une tour d’une vingtaine d’étages sur la pointe Nord, un peu d’Horeca pour faire passer la pilule etc. Même si le discours, bien rôdé, évoque volontiers la mixité, c’est bien de zonage qu’il s’agit. On cherchera en vain la réflexion d’ensemble, la cohérence, l’urbanité. Ce n’est pas l’objet. Continuer la lecture de RIP Bavière ou l’urbanisme en médiocratie

À propos de la petite maison néo-mosane de la rue de Fragnée

neo-mosanPlusieurs personnes m’alertent sur la démolition de la maison de style néo-mosan (construite au début du XXe siècle) située du bout de la rue de Fragnée, en bord de Meuse. Il semble que cette démolition suscite pas mal d’émotion chez certaines personnes.

Voici pourquoi il ne me semble pas — en l’état actuel de ce que j’en sais du dossier —  utile ou souhaitable de réagir sur ce dossier. Continuer la lecture de À propos de la petite maison néo-mosane de la rue de Fragnée

Question écrite sur la situation du Palais des fêtes de Coronmeuse

Une nouvelle intervention sur le dossier – très inquiétant – du Palais des fêtes de Coronmeuse.

Monsieur le bourgmestre,

J’ai déjà eu l’occasion d’intervenir à plusieurs reprises au Conseil communal, notamment dans le cadre du dernier débat budgétaire, sur la situation du Palais des fêtes de Coronmeuse, élément majeur de l’oeuvre de l’architecte communal de la Ville de Liège dans les années 1930 (Jean Moutschen), témoin emblématique de la politique architecturale développée par l’échevin des Travaux Georges Truffaut à l’époque Continuer la lecture de Question écrite sur la situation du Palais des fêtes de Coronmeuse

Cité miroir

cite_miroirJ’étais ce soir à l’inauguration de la Cité Miroir. Quelques mots pour dire une impression générale très positive après cette première visite des lieux, des Bains de la Sauvenière qui viennent d’être rénovés de fond en comble par l’architecte Pierre Beugnier et le bureau Triangle Architectes.

La somptueuse volumétrie de la grande nef a été remarquablement préservée depuis l’époque où — comme, semble-t-il la moitié de la Ville de Liège, à en croire les interventions de ce soir —, j’y suivais des cours de natation, il y a quinze ans et plus, dans le brouhaha, les sifflements et leurs échos. Continuer la lecture de Cité miroir

Passage dans l’émission «Kult» (48 FM)

equerreÀ l’occasion de la publication des archives de l’Equerre par les éditions Fourre-Tout (édition dont il a déjà été question précédemment sur ce blog), une édition spéciale de l’émission Kult, sur 48 FM, s’est intéressée à cette mémoire et à la question de la présence de l’architecture à Liège, aujourd’hui.

La journaliste Martha Regueiro avait invité Géraldine Brausch (philosophe), Gaëlle Gilis (architecte), Pierre Hebbelinck (architecte & éditeur), Thomas Moor (cellule archi de la CF), Pierre Sauveur (architecte) et votre serviteur (l’échevin de l’urbanisme ayant pour sa part décliné l’invitation) pour deux heures de discussion. Voici l’enregistrement de cette intéressante rencontre.

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

Question orale : La préservation des oeuvres majeures du groupe «L’Equerre»

Voici la question orale que j’ai posée lors du Conseil communal du 25 février 2013 (je publierai la brève réponse que j’ai reçue quand je recevrai le compte-rendu de la séance).

Conseil communal du 25 février 2013

Monsieur le bourgmestre,
Mesdames et Messieurs les échevins,

Ce mercredi, les éditions Fourre-Tout, soutenues notamment par l’Emulation, la Province de Liège et la Ville de Liège, ont présenté à la presse la publication de leur dernier ouvrage, la réédition intégrale de « L’Equerre ». Cette revue – éditée par le groupe d’architectes bien connu du même nom –, qui a paru entre 1928 et 1939 à Liège, témoigne de la vivacité exceptionnelle des débats urbains de l’époque, et du rôle significatif qu’ont pu jouer, au plan international, des intellectuels liégeois. Continuer la lecture de Question orale : La préservation des oeuvres majeures du groupe «L’Equerre»