Pour la mise en semi-piétonnier de la rue Cathédrale entre la rue de l’Université et la place de la Cathédrale

Monsieur le bourgmestre,
Monsieur l’échevin des travaux,

Je me permets de revenir ici sur un sujet qui a été brièvement évoqué récemment au Conseil communal, à l’occasion du vote sur le plan d’investissement communal 2017-2018.

Celui-ci prévoit en effet des travaux d’aménagement de la place de la Cathédrale, ce dont je me réjouis.

Par contre, rien n’est prévu pour le tronçon de la rue Cathédrale situé entre la rue de l’Université et la place de la Cathédrale, un tronçon dont l’utilité dans le réseau est désormais minime, mais qui est régulièrement embouteillé par des files de voitures qui attendent d’entrer dans le parking Cathédrale ou qui «tournent» simplement à la recherche d’une place de parking.

Il me semblerait dès lors pertinent d’envisager la mise en semi-piétonnier de ce tronçon, parallèlement à l’aménagement de la place. Une signalisation adaptée — et éventuellement une borne rétractable — pourraient suffire à opérer cette transformation.

J’aimerais savoir si le Collège est ouvert à cette possibilité. Et s’il envisage de la réaliser dans le même tempo que celui de la place.

Je vous remercie pour la réponse que vous voudrez bien me faire.

François Schreuer
Conseiller communal de la Ville de Liège

Quand la Ville va-t-elle rebâtir la dent creuse à l’angle de la rue Paradis et de la place des Guillemins ?

Question écrite au Collège communal, lundi 21 février 2016.

Monsieur le bourgmestre,

En février 2009, le Conseil communal a voté un plan d’expropriation de quatre immeubles situés au coin de la place des Guillemins et de la rue Paradis. Ces expropriations visaient à faciliter l’aménagement de la nouvelle place des Guillemins. Des engagements ont été pris, à l’époque, de rebâtir la parcelle rapidement — en rognant le coin, désormais dévolu à l’espace public — de façon à éviter de laisser une dent creuse face à la gare. Continuer la lecture de Quand la Ville va-t-elle rebâtir la dent creuse à l’angle de la rue Paradis et de la place des Guillemins ?

Avenir du site des Prémontrés

Interpellation au Collège communal, Conseil du 24 octobre 2016

Monsieur le bourgmestre,

Niché au pied du Pont Kennedy, le site des Prémontrés est un petit poumon de verdure peu connu des Liégeois — et pour cause  : il n’est plus accessible au public et ses lourdes grilles n’en laissent pas voir grand-chose —, en plein coeur de la Ville. C’est bien simple  : il s’agit, avec la place Emile Dupont, de l’un des deux seuls espaces verts présents dans le quartier.

Il abrite de surcroît un bâtiment remarquable, avec le centre sportif de l’évêché, aujourd’hui désaffecté, mais qui reste en relativement bon état. Ce bâtiment, dû au groupe EGAU, est un témoignage majeur du modernisme architectural, dont l’intérêt artistique et historique est souligné par les historiens de l’art. Continuer la lecture de Avenir du site des Prémontrés

Il faut une maîtrise publique du foncier à Bavière

Interpellation au Collège communal

Conseil communal du 5 septembre 2016

Monsieur le bourgmestre,

Dans une question écrite que je vous ai adressée le 18 avril dernier, je suggérais, au vu du caractère majoritairement public des fonctions envisagées sur le site, qu’une maîtrise foncière publique soit envisagée pour « Bavière ».

Dans la réponse que vous me faites, ce 26 août, vous m’indiquez que « le Collège communal préfère, par principe, détenir la maîtrise foncière plutôt que l’inverse », ce dont je me réjouis, tant il est vrai que la maîtrise foncière publique est, très souvent, un gage sinon une condition de réussite des grandes opérations urbaines mixtes, comme de très nombreux exemples nous le démontrent, en Belgique et à l’étranger. Continuer la lecture de Il faut une maîtrise publique du foncier à Bavière

Pour une reprise en main par la Ville du site des anciens établissements Sacré

Question écrite

Monsieur le bourgmestre,

On le sait, un promoteur de la place a tenté, au cours des dernières années, de développer un immeuble de plusieurs centaines de kots étudiants au bout de l’esplanade Saint-Léonard, sur le site des anciens établissements Sacré, tout au début de la rue Vivegnis. Ce projet, qui ne s’intègre nullement dans le schéma directeur du quartier, a fait l’objet d’une levée de bouclier de la part de nombreux habitants et n’a pas obtenu les autorisations urbanistiques requises. La Ville a d’ailleurs fait diligence dans ce dossier, pour faire respecter ses prescriptions urbanistiques et la quiétude des riverains, en ce compris en allant en recours contre une décision ministérielle litigieuse. Grâce à cette attitude proactive, le projet semble aujourd’hui en passe d’être abandonné.

Face à cet échec, le promoteur serait, à en croire des personnes ayant assisté aux réunions de concertation, décidé à laisser «pourrir» ce terrain, de façon, comme il l’aurait déclaré à plusieurs habitants qui se sont opposés au projet, à «punir» les riverains de leur opposition à ses visées immobilières. Continuer la lecture de Pour une reprise en main par la Ville du site des anciens établissements Sacré

Question écrite : Rénovation du Pont de Fétinne

Monsieur le bourgmestre,

Le Service public de Wallonie prévoit de procéder prochainement à la, nécessaire, rénovation du Pont de Fétinne. Si la Ville n’a pas directement compétence sur ce chantier, les implications de celui-ci seront importantes. En sorte que je ne doute pas que le SPW veillera à concerter les services communaux sur différents aspects de cette rénovation.

Dès lors, dans la perspective de cette concertation, je souhaiterais vous adresser les questions suivantes. Continuer la lecture de Question écrite : Rénovation du Pont de Fétinne

Quelle continuité cyclo-pédestre entre la passerelle « La Belle Liégeoise » et la gare des Guillemins ?

Monsieur le bourgmestre,

Ce lundi 2 mai 2016 est un beau jour pour la Ville de Liège : nous inaugurons en effet ce matin la nouvelle passerelle liégeoise, qui va permettre aux piétons et aux cyclistes de rejoindre la gare des Guillemins depuis la rive droite de la Meuse ; ou aux habitants du quartier de Fragnée-Blonden d’accéder plus facilement au parc de la Boverie et donc de disposer enfin d’un espace vert facilement accessible.

Une question me taraude cependant. Elle concerne la continuité des itinéraires que piétons et cyclistes pourront emprunter, dans les années à venir, notamment rejoindre la gare depuis cette nouvelle passerelle désormais ouverte à leur passage. Bien sûr, ils peuvent passer par la rue Paradis ou par le nouvel axe formé par les rues de Fragnée, Gol et Bovy. Vous conviendrez cependant avec moi que ces cheminements sont nettement moins confortables et attractifs que ne le sera la future esplanade. Continuer la lecture de Quelle continuité cyclo-pédestre entre la passerelle « La Belle Liégeoise » et la gare des Guillemins ?

Question écrite : Aspects urbanistiques et financiers du développement du site de «Bavière»

Monsieur le bourgmestre,

Le consortium de promoteurs privés «Bavière Développement» a présenté, il y a quelques jours, son projet pour l’aménagement du site de Bavière, dans le quartier d’Outremeuse.

Parmi d’autres constats, celui-ci retient mon attention : le projet est principalement réalisé grâce au soutien très déterminé des pouvoirs publics, qui envisagent de prendre en charge plus de la moitié de la surface du site, en y réalisant divers équipements (à quoi l’on peut ajouter l’implication dans le consortium d’OGEO Fund, qui reste un outil contrôlé par le public, même si ses pratiques le rapprochent plutôt du secteur privé). La Ville de Liège — au même titre que la Province, le CHU ou la Région — est impliquée dans le projet, à travers un nouveau commissariat, un équipement sportif et une nouvelle crèche. Continuer la lecture de Question écrite : Aspects urbanistiques et financiers du développement du site de «Bavière»

RIP Bavière ou l’urbanisme en médiocratie

Je vous livre quelques lignes d’impressions rapidement écrites au retour de la « RIP » de Bavière (entendez : la Réunion d’information préalable… à l’étude d’incidences sur l’environnement), qui avait lieu ce jeudi soir dans le bel amphithéâtre de zoologie, quai Van Beneden, en présence d’une conséquente brochette d’officiels et d’environ 200 personnes.

Le projet du consortium privé (BPI / Thomas et Piron / UrBaLiège) est donc à présent connu. Il se résume en un chiffre: 105 000 m2. Comme on le craignait, en fait d’urbanisme, le promoteur s’est contenté de découper le terrain en lots, qui ont été attribués à diverses fonctions, au gré des opportunités: un gros paquet de logements ici, un gros paquet de kots étudiants (400, quand même) là-bas, une polyclinique sur la pointe Sud, une tour d’une vingtaine d’étages sur la pointe Nord, un peu d’Horeca pour faire passer la pilule etc. Même si le discours, bien rôdé, évoque volontiers la mixité, c’est bien de zonage qu’il s’agit. On cherchera en vain la réflexion d’ensemble, la cohérence, l’urbanité. Ce n’est pas l’objet. Continuer la lecture de RIP Bavière ou l’urbanisme en médiocratie

Bavière : quel objet pour l’étude d’incidences ?

Question orale au Collège, Conseil communal du 25 janvier 2016.

Monsieur le bourgmestre,

La presse s’est fait l’écho de l’imminence d’une étude d’incidences sur l’environnement relative à un projet à venir sur le site de Bavière, dans le quartier d’Outremeuse, sans toutefois préciser l’objet de cette étude.

Vous serait-il possible de m’indiquer la nature du dossier dont la Ville a été saisie ? Propose-t-il un aménagement sur l’ensemble du site ? Si oui, qui est le demandeur ? Ou ne concerne-t-il que la seule bibliothèque provinciale, sur la fraction du site qui a été acquise par la Province de Liège ? Continuer la lecture de Bavière : quel objet pour l’étude d’incidences ?

Cinémas au Longdoz, le retour

Interpellation au Collège, Conseil communal du 25 janvier 2016.

Monsieur le bourgmestre,

On l’a appris il y a quelques semaines : la construction de nouvelles salles de cinéma dans le quartier du Longdoz revient une nouvelle fois sur la table. Le dossier, qui avait fait l’objet d’une demande de permis fin 2014, avait été rejeté par le fonctionnaire délégué, notamment au motif de l’absence d’une étude d’incidences suffisamment récente.

Si je me réjouis qu’une nouvelle étude d’incidences soit enfin diligentée — c’est bien le moins au vu de l’impact qu’un tel projet aura sur son environnement —, je m’inquiète cependant de voir le projet revu à la hausse depuis sa dernière mouture — on parle désormais de 10 salles au lieu de 6 lors du dernier round — et de la menace qu’il fait à mon sens clairement peser sur le centre-ville, à divers titres. Continuer la lecture de Cinémas au Longdoz, le retour

Quel débat sur le Schéma de développement territorial de l’arrondissement de Liège ?

Interpellation au Collège communal, 9 décembre 2015

Monsieur le bourgmestre,

Le processus, actuellement en cours, de réalisation d’un «Schéma de développement territorial» (SDT) pour l’arrondissement de Liège a été récemment présenté dans le cadre d’une conférence organisée par la faculté des sciences appliquées de l’Université de Liège.

À cette occasion, le public présent a pu mesurer l’importance de ce document qui, s’il n’aura certes pas de caractère contraignant au sens règlementaire ou légal, orientera le développement de notre agglomération dans des domaines aussi sensibles que la mobilité, le logement, le développement économique et bien d’autres. Continuer la lecture de Quel débat sur le Schéma de développement territorial de l’arrondissement de Liège ?